Le patrimoine religieux

LE MONT SAINT PIERRE
à Villers-Stoncourt


Le mont Saint-Pierre domine le village de Villers-Stoncourt. Depuis très longtemps, à cet endroit, il y avait une église. On dit même qu'avant la période d'évangélisation, il y avait également un temple païen. L'église du mont Saint-Pierre est liée à l'existence de religieuses bénédictines du monastère de Saint-Pierre-aux-Nonnains à Metz. Elle fut dédiée à Saint Pierre, ce qui donna son nom à cette côte. Cette église fut rasée en 1854 et une nouvelle église fut érigée dans le village même en 1856. En 1865, fut contruite cette chapelle commémorative. Elle fut restaurée en 1975 et les tombes restantes de l'ancien cimetière furent alignées à côté de la chapelle. En 1975 fut érigée, à l'initiative de l'abbé Pierre Fauveau, un mémorial en forme de croix de Lorraine en l'honneur de tous les combattants de la Seconde Guerre mondiale.



CHAPELLE DU XIIème siècle
 à Mussy L'évêque


 

Située à 600 mètres du village, la chapelle est cachée à flanc de coteaux. C'est un bâtiment massif d'environ 60 m2, aux murs renforcés par des contreforts percés de petites fenêtres sans vitraux. Ce bâtiment est flanqué  d'une sacristie d'environ 10 m2. Lors de travaux dans les années 90, on a constaté la présence de murs de fondations au-delà de la sacristie actuelle. Ce qui fait penser que les gardiens ou ermites ne vivaient pas exclusivement dans l'espace de la sacristie actuelle. En 1623, la chapelle fut attribuée à la paroisse de Charleville-sous-Bois. Cette chapelle est dédiée à Saint Jacques et Saint Christophe. Pourquoi sous la protection deux Saints ? Dans le calendrier liturgique, les deux saints se commémorent à la même date !


LA BASILIQUE SAINTE-BARBE


 

Le pèlerinage à Sainte-Barbe débute vers XIIème siècle après l'apport probable d'une relique de la sainte par un croisé revenant d'Orient. C'est à cette époque que le village anciennement nommé Erpegny devient Sainte-Barbe. Le premier pèlerinage attesté a lieu en 1549. La construction de l'église par Claude Baudoche commence en 1516. La tour sud sera achevée en 1604. Détruite en 1826, l'église sera reconstruite en 1827 et achevée en 1828. De la basilique originelle, il reste la tour sud et trois piliers qui séparaient la nef du bas côté sud. Deux arcs formeret sont visibles. Le portail est d'époque mais n'était sans doute pas à cet emplacement. La statue devant le tympan date du XIXème siècle.


ABBAYE CISTERCIENNE NOTRE-DAME

à Villers-Bettnach



Villers-Bettnach a été une grande abbaye cistercienne du début du XIIème siècle jusqu'à la Révolution. Elle fut vendue et en grande partie détruite en 1796. Sous l'abbatiat de Matthias Durrus (1591 – 1614) un lieu de culte réservé aux villageois - la chapelle des Humbles – a été édifié pour leur éviter les trajets pénibles jusqu'à Aboncourt, Altroff ou Drogny. Vers 1710, une chapelle fut construite à l'entrée de la Basse Cour. Jusqu'à la Révolution, elle fut desservie par un moine de l'abbaye. Elle était un lieu d'accueil pour les pèlerins et les visiteurs.